Mes parents emménagent chez moi : la checklist

Lorsque les parents vieillissent et perdent en autonomie, il peut être rassurant de les accueillir chez soi. Mais c’est une décision qui demande une certaine organisation. Voici un guide complet pour envisager sereinement l’hébergement de vos parents chez vous !

Mes parents emménagent chez moi : place à la préparation !

Aucune cohabitation ne s’improvise et surtout pas celle avec ses parents âgés. Avant toute chose, accueillir ses parents chez soi demande de l’adaptation :

  • Le logement est-il assez grand pour héberger toute la famille sans nuire au besoin d’intimité ?
  • Des aménagements sont-ils nécessaires (chambre, salle de bain, rampe d’accès, etc.) ?
  • Quelles sont les règles de vie commune ?

Nous vous invitons à bien penser à tous les aspects de la cohabitation en :

  • signant un contrat d’accueil entre les différentes parties ;
  • transmettant une copie du contrat à chaque membre de la famille ;
  • prévoyant un placement sous tutelle ou curatelle si nécessaire ;
  • dressant un inventaire exhaustif des biens personnels du parent hébergé.

Héberger ses parents chez soi, ce n’est pas simplement une question d’équipements. Il s’agit aussi d’une question de temps et de disponibilité, sans être trop présent pour autant. Il est important de discuter en amont des besoins et des attentes de chacun pour éviter tout conflit. Enfin, vient la question financière de l’hébergement des parents âgés

Accueillir ses parents chez soi : quelles sont les aides ?

Si la personne âgée est bénéficiaire d’une allocation personnalisée d’autonomie (APA), elle peut continuer à en bénéficier, même en situation d’accueil à une autre adresse. Pour ce faire, il convient de se rapprocher auprès du conseil départemental pour signaler un changement de situation. Dans le cas où la personne âgée ne bénéficiait pas encore de l’APA, elle est en droit d’initier une demande au moment de son hébergement chez des proches. Nous vous invitons à prendre contact auprès de la caisse de retraite compétente. Celle-ci est susceptible de vous informer sur d’autres aides financières disponibles. De même, en fonction du conseil départemental, des aides plus favorables que le minimum légal peuvent s’appliquer.

Du côté de l’hébergeur, si celui-ci perçoit une allocation logement par la CAF, il peut signaler un changement de situation pour une revalorisation du montant. À condition que le parent hébergé à sa charge soit âgé de 65 ans au moins. Par ailleurs, il existe deux types d’avantages fiscaux :

  • Une majoration du nombre de parts du foyer fiscal dans le cas où le parent hébergé est détenteur d’une carte d’invalidité. Le revenu du parent est ainsi ajouté à celui de la famille d’accueil avec une part supplémentaire pour calculer le montant des impôts.
  • Une déduction du revenu imposable dans le cas où le parent a plus de 75 ans et pour un hébergement à titre gratuit et à caractère permanent. En contrepartie, il n’est pas possible de compter le parent hébergé à la charge de l’enfant pour la déclaration d’impôts.

Quant à l’aide sociale à l’hébergement (ASH), elle permet une prise en charge totale ou partielle des coûts associés à l’accueil. Elle est accordée par le conseil départemental sous condition de ressources, si le parent hébergé a plus de 65 ans – ou 65 ans en cas d’inaptitude au travail.

Sur le plan financier, sachez qu’il n’existe pas de statut spécial pour les enfants qui hébergent leurs parents. En revanche, dans le cadre de l’APA, l’enfant aidant ses parents dépendants peut bénéficier du statut d’employé. Il est alors rémunéré en tant que tel pour les services fournis. L’utilisation des sommes versées est définie par le plan d’aide de l’APA. Mais attention ! L’enfant qui choisit de devenir le salarié de ses parents hébergés a également des devoirs. Il doit faire l’objet d’une déclaration auprès de l’URSSAF, présenter des fiches de paie et payer des cotisations. Il a le droit aux mêmes avantages qu’un salarié, y compris les congés payés et les cotisations à la retraite et à la Sécurité sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *